[DW] BG - Coalition Russe (RC) (GC)

Aller en bas

[DW] BG - Coalition Russe (RC) (GC)

Message  vonhymack le Sam 26 Juil 2014 - 16:10

source : http://www.spartangames.co.uk/products/dystopian-wars/russian-coalition
Copyright © 2013 Spartan Games
Illustrations Copyright © Robin-Carey & Wikipedia

"Il est dit que nul homme ne peut commander le monde, Dimitri, mais je dis que rien n'est impossible ..."
- Tsar Vladimir Nikolaïevitch, Grand Prince de Kiev, Saint-Pétersbourg, 1866

La Coalition Russe est sans doute l'une des plus grandes puissances de la planète. Son souverain, le Tsar Vladimir Nikolaïevitch Rurik-Novy commande au peuple, aux richesses et aux ressources de plus d'un sixième des terres émergées du monde entier. Et pourtant, ce n'est pas encore assez pour lui. Longtemps considérée comme insulaire, arriérée et obsédée par le mysticisme, la Coalition fit irruption sur la scène mondiale de façon spectaculaire sous son règne. Chacun des pays voisins de la Coalition furent touchés par son nouvel esprit expansionniste, et tandis que les ambitions du Tsar sont loin d'être assouvies, beaucoup pensent que finalement, l'avancée de ce mastodonte ne peut être, au mieux, que retardée plutôt qu'arrêtée.




Domaine

La Coalition Russe est, de loin, la plus grande puissance terrestre au monde. Ses vases exploitations ceinturent la moitié de l'Hémisphère Nord, du Commonwealth Polo-Lituanien à la pointe Nord-Est de l'Asie. Clamant aussi le grand désert d'Alaska, elle possède même des frontières communes avec les FSA et le Canada Britannique Nord-Ouest du Nouveau Monde. Ses frontières touchent l'Arctique au Nord, et au Sud, les étendues désolées du Désert de Gobi, la Chine et l'Empire Ottoman. Cet immense empire englobe tous les paysages imaginables : chaînes montagneuses, steppes herbeuses, toundra balayée par le vent, déserts, ainsi que des forêts inhospitalières et sombres. Ces vastes terres sont riches en ressources de toutes sortes, ce qui alimente facilement la grande expansion industrielle et agraire initiée par le Tsar Nicolas et poursuivie avec brio par son fils Vladimir.

Ce géant territorial possède une importante population, et même ​​si elle n'est pas aussi grande que la masse de l'empire le suggère, elle est encore plusieurs fois plus grande que n'importe quelle autre nation, à l'exception possible de la Fédération Chinoise. Bien que souvent considérés comme une horde monolithique, le peuple de la Coalition est composé d' un nombre ahurissant de groupes ethniques, d'ordres sociaux et de croyances. Le groupe le plus important est représenté par les Grands-Russes , qui habitent principalement dans les parties européennes du domaine du Tsar et qui forment sa classe dirigeante. Mais dans ces seules régions de l'empire se trouvent également Finlandais, Ukrainiens, Ruthènes, Lettons, Bulgares, Géorgiens, Arméniens et Azéris. De plus loin viennent les tribus de Sibérie, Mongols, Kazakhs, Ouzbeks, Kirghizes, Turkmènes et d'innombrables autres.

Les parties Européennes ou aux frontières d'Extrême Orient, proches de la Chine et de la Corée, sont les fortement urbanisées et industrialisées de la Coalition. Les autres domaines tels que le désert Sibérien et l'aride arrière-pays Kazakh ne sont par contre que faiblement peuplés et essentiellement agraires. En dehors de l'Oblast autonome d'Alaska et quelques petites îles situées au Nord du Japon, l'ensemble du territoire de la Coalition est contenu dans ses frontières. Cette concentration pure de la terre, des gens et des ressources est ce qui rend la Coalition russe si intimidante.

_________________
Pierre
vonhymack.blogspot.com/
avatar
vonhymack
Grand Archiviste (DU)

Messages : 3071
Date d'inscription : 13/10/2011
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur http://vonhymack.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [DW] BG - Coalition Russe (RC) (GC)

Message  vonhymack le Sam 26 Juil 2014 - 16:10

Dirigeants



En théorie la Coalition Russe est une union de plusieurs puissances régionales, comme son nom l'indique : royaumes , duchés, principautés, des dominions et divisions les plus archaïques, comme le khanates de l'est, les conseils tribaux de la Sibérie et les clans Cosaques. Dans la pratique, cependant, tous ces différents magnats locaux sont les vassaux et sujets de l'autocrate suprême, le Tsar de toutes les Russies. Ces dirigeants locaux, qu'ils soient Grands Princes, Ducs, Khans ou Hetmen tribaux, servent de gouverneurs régionaux sur leurs territoires, agissant en tant que représentants du Tsar sous les yeux exceptionnellement attentif de sa police secrète.

Le Tsar actuel est Vladimir Nikolaïevitch I Rurik-Novy, infatigable et déterminé à étendre la puissance et le prestige de son pays. Nikolaï, le père de Vladimir, prit le pouvoir en 1799, après la révolution de masse qui fit tomber l’excentrique et impopulaire Paul I, le dernier des Tsars Romanov. Cet homme intelligent et charismatique réclamait la descente de la légendaire dynastie Rurik, famille du premier vrai Tsar de Russie, Ivan le Terrible. Mais Nikolaï obtint l'appui au loin parmi un grand nombre de potentats régionaux.

Devenu Tsar à l'âge de vingt ans, après la dépression de son père et son suicide induit par l'alcool, Vladimir démontra rapidement son extrême cruauté. Pas moins de trente-sept généraux et boyards supérieurs, tous nobles mais soupçonnés d'avoir comploté pour le destituer furent mis à mort ou exilé en Sibérie. Vladimir légitima les responsables politiques nommés par son père pour assurer la discipline dans les rangs serrés de l'armée blanche, s'inspirant des infâmes Oprichniki
de son ancêtre Ivan le Terrible, afin de veiller à son autorité sur ses dirigeants régionaux.

Au cœur de son gouvernement , le tsar Vladimir est secondé par un conseil des ministres connu sous le nom de Douma Impériale. Les membres de la Douma proviennent des nobles les plus fiables, mais le pouvoir décisionnaire est toujours laissé au Tsar lui-même. Le plus important conseiller de Vladimir est l'homme à qui la modernisation étonnamment rapide et efficace de ses armées - Markov Helsinki, éminent scientifique et dissident de l'Alliance Antarctique.


Structure militaire



L'Armée Blanche est le terme qualifiant collectivement les vastes forces armées terrestres et aériennes de la Coalition Russes. La composante maritime, la Marine Blanche, est une organisation sœur fermement subordonnée à l'armée. La force de l'Armée Blanche est, et a toujours été, sa main-d'œuvre importante. Le Tsar Vladimir dirige des millions d'hommes, organisés en milliers de régiments d'infanterie, ou Polks. Cependant, la qualité de ses troupes varie énormément, tout comme l'étendue et l'état de leur équipement. Les meilleures troupes de l'Armée blanche sont les régiments Streltsy, fusiliers blindés d'élite dont les meilleurs forment la garde personnelle du Tsar lui-même. À l'autre extrémité de l'échelle, de nombreux conscrits de l'armée régulière, à peine mieux formés que des miliciens paysans, sont entraînés au combat par leurs Officiers - qui ressentent souvent eux-mêmes la peur de leur vie - sous le regard inquisiteur des superviseurs Oprichniki. Cependant, quelles que soient leurs origines , il y a deux caractéristiques partagées par toutes les forces de la Coalition - leur immense endurance et de résistance aux difficultés, ainsi que leur foi presque mystique dans leur loyauté envers le Tsar.

Depuis le retour de Markov, l'Armée Blanche connaît de substantiels progrès techniques : des Régiments de chars ont commencé à apparaître, souvent composés d'énormes transports de troupes blindés qui agissent comme des bunkers mobiles, protégeant la vulnérable infanterie en leur permettant de se battre. Les cuirassés terrestres Russes ont tendance à être plus petits mais mieux blindés que ceux des autres nations et de nombreux nouveaux modèles sont capables de creuser sous la terre, provoquant l'effondrement d'installations entières.

Les Armées Blanches de l'air se considèrent elles-mêmes comme une force d'élite et une sérieuse réputation. Leur combinaison d'intrépidité et de chasseurs étonnamment avancés - surnommés "Intercepteurs d'acier" - en font de redoutables ennemis. Beaucoup de pilotes sont des Cosaques ayant troqué leurs chevaux pour les derniers outils d'attaques de choc au cours desquelles ils excellent.

En dépit de sa masse immense, l'histoire militaire de l'Armée Blanche est quelque peu mouvementée. Au début du siècle, avec une défaite inattendue contre le Commonwealth Polo-Lituanien pendant la soi-disant "Charge des Anges" de Vilnius en 1830, ils livrèrent une guerre sanglante et peu concluante contre la Chine pendant neuf ans, jusqu'en 1847. Cependant, avec l'ascension d'un nouvel et impitoyable commandant suprême, le Sibérien Josef Cherdenko, et l'adoption de plus en plus d'armes redoutables de Markov, l'Armée Blanche et la Marine retrouvent un nouveau souffle et mènent avec succès une guerre sur pas moins de trois fronts contre les Empires Ottoman et Prussien à l'Ouest et au Sud et maintenant contre les FSA dans le Pacifique. Le colosse Russe est en marche, et les ambitions du Tsar Vladimir que l'on considérait comme rêves semblent désormais réalisables.

_________________
Pierre
vonhymack.blogspot.com/
avatar
vonhymack
Grand Archiviste (DU)

Messages : 3071
Date d'inscription : 13/10/2011
Localisation : Lille

Voir le profil de l'utilisateur http://vonhymack.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum